SMITH & WILSON

 

S&W8

Smith&Wilson semaine 2 3

Smith&Wilson semaine 2 2

Smith&Wilson semaine 2

Smith & Wilson 4

 

Smith& Wilson 3

 

Smith&Wilson 2

 

Smith & Wilson 1

J’ai deux chats à la maison, deux chartreux adorables nommés Smith&Wilson (tous jeux de mots fortuits étant absolument fait exprès 😉 ), qui ont été adoubés par mon mari “chats d’écrivains”.

Wilson habite avec nous depuis trois ans, il adore les câlins quand c’est son moment et il sait très bien se faire comprendre pour réclamer :-). Il est toujours dans la même pièce que nous, pas forcément collé, mais jamais bien loin, c’est là qu’il se sent bien. Il y a un an pourtant Wilson nous a fait une mini dépression, il est tombé très malade et nous avons faillit le perdre. Le vétérinaire nous a alors conseillé de prendre un deuxième chat et c’est ainsi que Smith a rejoint notre famille.

Smith & Wilson se sont jaugés (feulements, grondements, crachements et tout le toutim) pendant deux jours et sont devenus depuis inséparables.

Nous nous sommes alors vite rendus comptes que les personnalités de nos deux chats étaient totalement différentes. En effet, Wilson est un gros pépère tout calme qui a la classe et qui a toujours l’air de peser le pour et le contre de chaque décision avant d’en prendre une. Il porte sur lui cet air de grand sage et c’est encore plus flagrant dans sa façon de s’occuper de Smith. Il a prit le petit totalement sous son aile et s’occupe beaucoup de lui.

Smith, quand à lui, a un caractère diamétralement opposé, nous qui pensions que nous aurions un autre tout calme eh bien… nous avons dû réviser nos copies, et pas qu’un peu! Smith, c’est le genre tout feu tout flamme et jamais en panne de c… Il faut le surveiller comme le lait sur le feu et nous avons dû nous rendre à l’évidence. Si avec Wilson nous avons un aristo, avec Smith nous avons un voyou !

Mais heureusement, Smith n’est pas qu’une petite tornade ambulante, il est aussi très câlin, encore plus que Wilson, et extrêmement tactile. Il arrive à vous faire fondre en moins de temps qu’il n’en faut pour dire “Si tu continue je vais t’apprendre à voler!”. C’est comme ça qu’il a réussit à échapper à la défenestration jusqu’ici et que nous avons appris le véritable sens du verbe “minauder” ;-).

Bref, vous l’aurez compris, ces deux minouches nous mettent bien l’ambiance à la maison et mon mari et moi avons souvent l’impression qu’ils tiennent conciliabule à les regarder faire, c’est de là qu’est née l’idée de partager avec vous un peu de ce quotidien qui nous amuse tant.

J’espère que cette idée vous plaira et si vous avez des commentaires, je suis toute ouïe 🙂